Duo performatif pour espaces sombres intérieurs et extérieurs

Extension créée le 16 mai 2013 dans le cadre de la carte blanche à Maxence Rey à L'étoile du nord, Paris

Deux présences silencieuses, quasi immobiles se montrent.
Une femme – un homme. Chacun nu, assis sur une chaise, sur la même ligne. Les traits de leur visage sont occultés dans une absence totale de distinction identitaire : une face sans caractère, sans signes distinctifs, un effacement. Alors, l’œil refoulé dans son besoin de reconnaissances de visage se dirige vers le corps – puisque lui, est à nu. Puisque lui, montre tout de lui, simplement, sans artifices.

Alterité - une femme un homme © Delphine Micheli

Des corps qui s’exposent comme des visages peuvent le faire dans leur tension, leurs relâchements – sans fard, sans chercher à exprimer volontairement.
Le corps ne danse pas. Il est assis, non pas dans la recherche d’un maintien, d’une tenue face à l’autre. Il est seul comme lorsque, seul, on se sait un visage qui, si nous le croisons dans un miroir, nous désappointe. Aucune recherche de beauté d’apparence, aucune offrande au voyeurisme. Le corps est.

Hélène LanscottePoète

Altérité – une femme un homme est une Extension du trio pour femmes Sous ma peau, créé les 11, 12, 13 octobre 2012 à l’étoile du nord, Paris dans le cadre du festival Avis de Turbulences. Sous ma peau – version courte a remporté le 1er prix du Jury du concours [RE]connaissance 2013.

Durée : 15 minutes
Conception et interprétation : Maxence Rey, Christophe Bonzom

mot de passe : alterite