Habiter les Silences © Delphine Micheli
Habiter les Silences © Delphine Micheli

Partager un cheminement, un champ de réflexion, donner accès à un processus de création, à un univers artistique, permettre à chacun d’expérimenter des modalités nouvelles d’ « habiter son propre corps » et de rencontrer sa singularité dansante, tant sous forme d’ateliers que de conférences/tables rondes sont les objectifs des actions de transmission et de médiation proposées par Maxence Rey depuis la création de la compagnie.

Dans le cadre d’ateliers, Maxence Rey aborde des voies pour le développement d’une gestuelle et d’un type de présence, au départ d’images et d’intentions. Après une préparation du corps basée tant sur des exercices de mobilisation corporelle douce et des exercices de conscience globale du corps et du groupe, elle aborde des exercices consistant à formuler progressivement des langages spécifiques à chacun qui tiennent compte de l’alchimie des rapports entre le mouvement, la présence et les intentions.

Même si le lien à la danse est inhérent, il n’y a pas de technique dansée pré-établie mais un rapport profond à la présence, au mouvement et à la singularité de chacun des participants. Développer la présence à soi et aux autres, aller au plus près de l’intentionnalité du mouvement et de soi même, sont des enjeux situés au cœur de ces rencontres.

Dans le cadre de conférences, séminaires, tables rondes, Maxence Rey partage sensiblement son champ d’expériences à partir des processus à travers lesquels elle chemine, en utilisant des supports visuels, textuels et gestuels.

En partenariat avec les lieux de diffusion et d’accueil en résidence, les actions de transmission, toujours reliées aux projets de la compagnie, précèdent ou accompagnent la présentation d’un spectacle ou d’une performance : atelier Corps et Féminité, atelier Habiter son propre corps, atelier Habiter les corps de Jérôme Bosch, atelier Corps contenus – Corps débordants, atelier Just Dance, atelier CURIOSITIES chorus, atelier Habiter les Silences.

Les interventions artistiques sont toujours conçues au cas par cas avec les structures partenaires pour se relier au mieux aux enjeux territoriaux du théâtre, à son tissu social et culturel, à son lien aux publics et ainsi faire dialoguer les enjeux des actions de transmission avec la singularité des participants.
Au cours de ces interventions, elle invite les participants à venir partager les processus par lesquels elle chemine. Elle devient alors «passeuse» de sensations, de découvertes, d’intentions, de réflexions, de gestuelles.
Les actions de transmission et de médiation se déploient auprès de tous publics : professionnels du mouvement comme amateurs ; enfants, adolescents ou adultes ; toutes tranches d’âges et toutes formes de corps confondues.